Le cholestérol

Dans mon site, je décris mes expériences personnelles autour du thème du cholestérol.

Quel drame la première fois que mon médecin a diagnostiqué trop de cholestérol. Et surtout beaucoup d’inquiétude: Quelles conséquences aura-t-il sur mon système cardiovasculaire? Dois-je désormais prendre à vie des médicaments forts avec tous les effets secondaires associés?

Afin de démystifier et élucider un peu ce qu’est le cholestérol, j’ai regroupé des informations importantes à ce sujet que vous trouverez à gauche dans le menu. Nous y trouverons aussi quelques anecdotes personnelles.

C’est ainsi que mon taux de cholestérol a baissé

Et sans aucun effet secondaire:

Par filiation, je suis naturellement héréditairement marqué par mes parents, et malheureusement aussi en ce qui concerne le cholestérol. Cela me paniquait de constater que pratiquement toute la famille de ma mère est décédée de suites d’attaques vasculaires cérébrales. Surtout qu’il a été prouvé qu’un taux de cholestérol trop élevé est un facteur décisif pour la naissance de l’artériosclérose (calcification artérielle) et par conséquent, peut être à l’origine de la crise cardiaque et de l’attaque cérébrale.

Il faut donc absolument lutter contre un taux de cholestérol trop élevé. Seulement quand le cholestérol est soigné par des médicaments, il y a toujours le danger des effets secondaires indésirables. Il y a vraiment de quoi avoir peur quand on jète un coup d’œil sur les dépliants des médicaments concernés.

En 2003, une cholestérolémie affichait un taux de cholestérol total de 7,24 mmol/l (2,80 g/l). Mon médecin préconisait déjà une préparation médicamenteuse afin de baisser mon taux de cholestérol, alors que mon taux à l’époque n’était pas encore si avancé. Avec un taux plus élevé, la prise de médicaments aurait été inéluctable.

Je voulais absolument éviter de prendre des médicaments pour (enfin contre) le cholestérol et étais donc plutôt ouvert à une alternative que m’avait proposée un ami médecin ayant travaillé longtemps aux États-Unis. Il m’a conseillé la prise d’acides aminés naturels et purs. Les acides aminés permettent de réguler le taux de cholestérol de telle sorte que celui-ci finit par retrouver son équilibre naturel. Pas du jour au lendemain, certes, en revanche, garanti sans effets secondaires. Ce sont principalement les acides aminés arginine, glycine, taurine et carnitine qui ont un apport bénéfique sur le taux de cholestérol.

Ce n’est pas qu’au niveau de mon taux de cholestérol que ce complément alimentaire a stabilisé mon état de santé. Voici quelques faits:

  • Après seulement 6 semaines de prise, mon taux de cholestérol est descendu à 2 g/l (5,17 mmol/l), record qu’il n’avait pas atteint depuis longtemps. Mon HDL (le « bon »cholestérol) est quant à lui resté constant. Le 10 juillet 2004, les analyses trouvaient un cholestérol total de 1,93 g/l (4,99 mmol/l).
  • Quatre mois plus tard, mon taux de cholestérol était descendu à 1,81 g/l (4,68 mmol/l).
  • Le 14 octobre 2005, le laboratoire confirmait un taux de 1,62 g/l (4,19 mmol/l) dans les résultats d’analyse de la cholestérolémie.
  • Début 2006, on confirmait 1,64 g/l (4,24 mmol/l).
  • Dans mes analyses de cholestérol effectuées mi 2007 ont été mesurés 2,02 g/l (5,22 mmol/l).
  • En février 2009, on a constaté un taux de 2,11 g/l (5,46 mmol/l) passé à 1,84 g/l (4,76 mmol/l) en novembre 2009.
  • En janvier 2010, mon taux de cholestérol est de 2,01 g/l (5,2 mmol/l).
  • J’ai repassé des examens sanguins en juillet de cette année (2010), et mon taux est redescendu à 1,72 g/l (4,45 mmol/l).
  • Depuis, mon taux de cholestérol est régulièrement analysé soit chez mon médecin, soit en laboratoire, et il reste dans les normes. Il est remonté autour de 2,1 g/l en janvier 2011, et 2 g/l janvier 2012, soit après fêtes de fin d’année. Le reste du temps, il se promène entre 1,70 g/l et 1,90 g/l.

cholesterol

Depuis, mon taux de cholestérol se déplace dans les normes et aujourd’hui en 2018, mon médecin ne me parle plus depuis longtemps de médicaments anti-cholestérol. Toutes les cholestérolémies ont été effectuées soit chez le médecin, soit dans des laboratoires spécialisés.

Mes troubles du rythme cardiaque n’ont plus été diagnostiqués depuis un bon moment et font désormais (je touche du bois) partie du passé.

J’attribue l’évolution positive de mon taux de cholestérol en grande partie à la prise d’acides aminés naturels. Je n’ai rien changé à mes habitudes alimentaires, bien que j’ai toujours fait attention à éviter les aliments riches en cholestérol. La même alimentation = diminution du cholestérol! Cela représente pour moi une nette amélioration de ma qualité de vie.

Vous désirez partager vos expériences? Ou bien vous avez des conseils, des questions à me poser? N’hésitez pas à m’envoyer un mail. Je serai heureux de tout échange d’information autour du thème du cholestérol.

Sincèrement,

Antoine Charpentier

antoine.charpentier1@googlemail.com